Mise à jour le 14/10/03
        

Arguments pour
l'authenticité du Linceul

2ième partie


Morphing du Linceul de Turin


Ceux qui sont en faveur de l'authenticité du Linceul s'appuient principalement sur les points suivants :

  1.  

    Les inscriptions de lettres antiques invisibles à l'oeil nu.


    Ecritures antiques sur le Linceul

    A partir des années 70, plusieurs chercheurs pensaient avoir décelé des inscriptions autour du visage du Linceul.
    La confirmation fut apportée en 1994 par l'Institut d'Optique d'Orsay qui confirma que les lettres étaient inscrites sur la face externe du Linceul.
    Les paléographes qui ont étudié ces caractères antiques grecs et latins, confirment qu'ils sont antérieurs au moins au Ve siècle.
    Ces symboles devaient déjà être invisibles au moyen-âge puisqu'aucune description du Linceul n'en a jamais fait état.
    Ceci constitue un élément supplémentaire pour la mise en doute de la datation au carbone 14.

    A partir des symboles déchiffrés et des abréviations, on peut y lire :

    • "Tu es condamné à mort".
    • "Faire ou accomplir un sacrifice".
    • "Jésus"
    • "Le Nazaréen".
    • "Adam", Jésus était également surnommé "le nouvel Adam"
    • "Ombre de visage ou visage à peine visible".
    • 2 lettres latines "SB" ???

    Notre faussaire médiéval est décidément bien facétieux, non seulement il avait une parfaite connaissance de l'écriture antique mais en plus il s'est même donné la peine d'écrire sur le Linceul des lettres invisibles au moyen-âge pour que ce soit nos scientifiques du XXe siècle qui puissent les lire.

    Retour au Renvoi F.

  2.  
  3.  

    Les détails archéologiques.


    L'homme du Linceul, identifié comme étant de type sémite ou yéménite archaïque, porte une coiffure correspondant à celle des juifs de l'antiquité ayant fait le voeu du nazireat.
    Il est enseveli

    • nu dans un linceul tel que cela se pratiquait avant le VIIe siècle,
    • les mains sur le pubis tel que cela se pratiquait par exemple dans un cimetière de Qumram au début de notre ère,
    • non lavé, en accord avec la loi juive qui stipulait 4 cas pour cette pratique :
      • Mort par violence avec écoulement de sang.
      • Condamné à mort pour crime religieux.
      • Exclu de la communauté juive.
      • Mort ou assassinat par un non juif.
      Ces 4 cas correspondent bien aux critères des évangiles qui relatent également l'ensevelissement dans la hâte à cause du sabbat.

    Lepton posé sur les yeux

    Plusieurs chercheurs pensent avoir découvert un renflement au niveau des yeux qui s'expliquerait par la présence, selon la coutume juive, d'une pièce de monnaie, pour fermer les yeux du défunt. Ces marques faibles seraient dues à des leptons, frappés sous le gouvernement de Ponce-Pilate.

    Cette fois notre faussaire du moyen-âge nous fait une démonstration éblouïssante de ses connaissances des us et coutumes de la Palestine au début de notre ère, ce qui n'est pas vraiment en adéquation avec le savoir du moyen-âge.

    Retour au Renvoi G.

  4.  
  5.  

    Les principaux détails anatomiques.


    Des chirurgiens ont étudié en détail le Linceul et ont pu mettre en évidence de nombreux éléments particulièrement précis sur les blessures qu'a subies l'homme du Linceul âgé entre 30 et 35 ans, qui mesurait entre 1,78 et 1,81 mètre et pesait entre 77 et 80 kg.

    Visage en négatif

    Du front jusqu'à la nuque, de nombreuses marques correspondent aux blessures infligées par l'enfoncement d'un véritable bonnet d'épines.
    La paupière droite est déchirée, les joues et les sourcils sont tuméfiés, le nez a été cassé, les épaules sont meurtries par le portement de la croix et les genoux et les pieds sont éraflés.

    Flagrum romain

    L'homme porte les marques de 120 coups d'un flagrum romain ( fouet dont les extrémités sont lestées par un plomb ou un osselet ) selon deux directions, ce qui implique la présence de 2 bourreaux qui ont infligé un supplice romain puisque la loi juive limitait la flagellation à 40 coups.

    Crucifixion

    L'homme a été crucifié avec 3 clous, 1 tenait les deux pieds superposés et les 2 autres les poignets, dans l'espace de Destot qui assure une prise solide sans hémorragie et non dans la paume de la main comme sur la plupart des représentations de la crucifixion.
    Les clous enfoncés dans l'espace de Destot affectent le nerf médian ce qui entraîne la rétraction des pouces à l'intérieur de la paume de la main et qui explique parfaitement pourquoi sur le Linceul seuls les 4 doigts des deux mains sont visibles.

    La crucifixion entraînait la mort par asphyxie.
    L'homme étant suspendu par les poignets commence à étouffer à cause de l'immobilisation des côtes gênant la respiration.
    Le supplicié se relève de temps en temps en prenant appui sur ses pieds cloués jusqu'à ce que la douleur soit trop forte.
    Le corps prend donc deux positions, l'une basse, l'autre haute et sur le Linceul les deux écoulements sanguins correspondants ont été identifiés selon des angles de 65° et 55°.

    Angle des bras en position basse

    Lorsque le supplicié demeurait en vie trop longtemps, l'usage voulait qu'on lui brise les jambes pour accélérer l'asphyxie.
    Pour le personnage du Linceul, cette mesure ne fut pas nécessaire.
    La mort du condamné fut vérifiée par le centurion romain en lui enfonçant son pilum dans le côté droit selon l'habitude de l'escrime romaine.
    La plaie sur le Linceul est bien de la dimension d'une lancea romaine.
    Lancea romaine
    La blessure est restée béante, preuve que c'est une blessure post-mortem.
    L'écoulement du sang et de l'eau de la plèvre s'est fait verticalement et s'est poursuivi alors que le corps était à l'horizontale.

    Le faussaire nous fait une démonstration supplémentaire de ses connaissances extraordinaires, cette fois en anatomie !

    Retour au Renvoi H.


3ème partie


Retour à la 1ère partie


Description du Linceul      Historique du Linceul      Le Linceul est un faux     


Retour à la page du Linceul



Sommaire      Les "news"      Les Hérétiques      Archéologie      Paléontologie      Sciences de la Vie      Phénomènes Parapsychologiques      OVNI     Sciences de la Terre      Astronomie      Sciences Physiques      Mathématiques      Mythes et Légendes      Cryptozoologie     




Copyright Les Découvertes Impossibles © 2000-2005 All rights reserved Marc ANGEE,
http://www.ldi5.com      email : marcogee@wanadoo.fr


        

Warning: mysql_connect() [function.mysql-connect]: Unknown MySQL server host 'sql.ldi.com' (1) in /vhosts/l/d/ldi5/www/d/sindo/php/connexion.php on line 12
Désolé, connexion au serveur sql.ldi.com impossible